it-swarm.dev

Pourquoi Microsoft a-t-il une si mauvaise réputation auprès des personnes impliquées dans l'open source?

Y a-t-il des incidents particuliers qui sont responsables de la faible réputation que Microsoft (et Bill Gates) a aux yeux de la communauté open source? Microsoft n'est clairement pas la seule entreprise propriétaire. Des entreprises comme Apple ont fait bien pire en ce qui concerne restrictions sur les logiciels . Pourquoi Microsoft obtient-il la plupart de la haine de la communauté open source?

51
Pulkit Sinha

Je suppose que s'il y a un "incident", ce sont les soi-disant " Halloween Documents ", qui étaient une série de mémorandums qui ont été divulgués par un employé de Microsoft à Eric S. Raymond à la fin des années 90. , détaillant le désir de Microsoft de "perturber la progression des logiciels open source".

Il convient de mentionner un fait qui met en évidence la déclaration susmentionnée: que Microsoft s'engage souvent dans une campagne négative (non technique) contre ses concurrents. L'un des plus grands délits de L'histoire de Microsoft paie quelqu'un pour écrire un livre affirmant que le code source de Linux a été volé à Minix , dans le but de faire peur aux entreprises d'utiliser Linux, afin qu'il puisse vendre son propres produits, au motif qu'il n'était pas légal d'utiliser du code source volé. Fortunatelly, Andrew Tanenbaum a écrit un article pour réfuter l'accusation .

Bien qu'il ne soit pas aussi intensif, Microsoft s'engage toujours dans de telles pratiques, comme on peut le voir dans la récente affirmation (en 2007) selon laquelle Linux enfreint les brevets Microsoft ( 1 et 2 ) ou la plus récente (2012) "Droid rage feud" sur Twitter. Un lien pour le Tweet spécifique peut être trouvé ici.

Alors que l'attitude de Microsoft s'est quelque peu adoucie (par rapport au passé), de nombreux membres de la communauté open source considèrent encore Microsoft comme un concurrent plutôt agressif (et répugnant), en particulier en ce qui concerne les campagnes négatives et la manière dont ils concèdent sous licence leurs technologies brevetées (le " promesse de spécification ouverte ").

Maintenant, si cette réputation est (encore) justifiée est une autre question. Personnellement, je ne pense pas que Microsoft soit aussi "diabolique" que certaines personnes voudraient que vous le pensiez - certainement pas par rapport à d'autres sociétés.

60
Dean Harding

Comme l'a souligné Dean, pour des raisons historiques. Cependant, je pense que Microsoft s'est progressivement engagé dans la bonne direction, prenez par exemple ceci:

Microsoft signe l'accord de collaboration Joomla!

http://www.Microsoft.com/web/joomla/

Gardez à l'esprit que Microsoft, avant tout, est une entreprise, et ils chercheront toujours le profit sous une forme ou une autre, mais je pense qu'ils connaissent maintenant la valeur de la communauté. En ce qui concerne le mal en open-source, je pense qu'Oracle est le nouveau Microsoft, v.gr .:

Oracle poursuit Google, dit Android viole sept Java (plus les droits d'auteur non spécifiés)

Je pense que ce qui sauve Microsoft, c'est que son intérêt constant et réel est de couvrir l'ensemble du marché, ce qui peut conduire à des stratégies intelligentes, et la disparition d'Oracle dans l'open source est tout simplement un intérêt pour le profit. Peut-être que je suis un peu viscéral contre Oracle, donc si quelqu'un peut me prouver le contraire, allez-y.

49
dukeofgaming

Je suis développeur open source actif avec un accès commit à plusieurs projets. Je ne déteste pas Microsoft. Il y a certaines choses que je n'aime pas dans notre industrie dans son ensemble, dont Microsoft fait partie:

  • Contentieux des brevets, je déteste quand un logiciel est conçu en justice. Je déteste le concept de mathématiques que je ne peux pas utiliser. Je ne supporte pas les entreprises qui achètent des hordes de brevets avec la claire intention de les utiliser pour s'enrichir par le biais de litiges.

  • Je n'aime pas les DRM. Je n'aime pas que ça me pousse. Je pense que tout le concept est stupide. Je ressens la même chose à propos de l'informatique de confiance. À un moment donné, les éditeurs et les producteurs vont devoir se rendre compte que leur ancien modèle commercial n'est plus tenable, et les litiges ne sont pas non plus constants.

  • Une entreprise est légalement tenue de veiller au bien-être de ses actionnaires d'abord, par-dessus tout. Je pense que cela met parfois les entreprises dans une position où elles sont légalement obligées de faire des choses méprisables, une fois que le profit potentiel de les faire est réalisé.

Aucun de ces reproches n'est exclusif à Microsoft. Oui, j'ai lu les documents d'Halloween quand ils ont fui, mais je n'ai pas été vraiment rebuté par eux. J'ai dit alors, tout comme je le dis maintenant, qu'un modèle de développement distribué vraiment fonctionnel est presque impossible à perturber. Cela s'est avéré être le cas dans la plupart des cas.

Techniquement, je n'aime pas certains produits Microsoft. J'ai souffert d'EDLIN, ri de BOB et évité Vista à tout prix. Cependant, Windows 2000 est toujours (dans mon livre) l'un des systèmes d'exploitation les plus difficiles à tuer. J'adore également Windows 7. Je n'achèterais pas ma propre copie, mais j'utiliserai volontiers la copie fournie par mon entreprise.

Comme d'autres l'ont dit, je suis beaucoup plus préoccupé par le fait qu'Oracle soit Oracle que par Microsoft que Microsoft soit. Au moment d'écrire ces lignes, Microsoft est au moins prévisible et ils essaient de réparer les dommages passés causés à la communauté des logiciels libres. Comme d'autres, je prends ces réparations avec un grain de sel, mais elles semblent montrer la capacité de métacognition, bien qu'à des niveaux que beaucoup jugeraient insignifiants. Notez à nouveau que les sociétés cotées en bourse ont une obligation envers leurs actionnaires.

Mes décisions sur la technologie que j'utilise sont basées uniquement sur le mérite technique. je ne suis pas le seul à penser de cette façon . Il se trouve que, si j'ai le code source de quelque chose et que je peux le modifier selon mes besoins, le mérite augmente de façon exponentielle. Si je le change et ne peux pas le partager, cela ne me sert à rien.

Je ne suis pas non plus complètement à l'abri de l'idéalisme du logiciel libre, j'espère vraiment qu'un jour, une collaboration ouverte prévaudra et que nous commencerons vraiment à nous libérer des litiges et des secrets. Je vis dans le monde réel et je ne vois pas cela se produire dans un avenir immédiat.

On peut espérer, et je le fais, et je travaille pour le changement. D'ici là, j'ai des factures à payer :) Je ne suis pas payé pour les discours.

26
Tim Post

Microsoft avait quelque chose d'une réputation anticoncurrentielle avant que l'open source ne soit un problème.

Un exemple est l'une des applications Office (Word, je pense) qui prétendait inclure au démarrage une allocation d'une quantité de mémoire irréaliste qui a ensuite été immédiatement libérée sans jamais être utilisée pour quoi que ce soit. Lorsqu'on lui a demandé d'allouer un grand bloc de mémoire, MS-DOS réussirait toujours initialement, que toute cette mémoire soit réellement disponible ou non. Digital Researches DR-DOS échouerait immédiatement si trop de mémoire était demandée. L'effet était que l'application Office fonctionnait très bien sur MS-DOS, mais se bloquait immédiatement sur DR-DOS. L'affirmation était que cela avait été fait intentionnellement pour donner l'impression que DR-DOS était bogué et pour rendre l'utilisation de DR-DOS peu pratique pour les clients déjà dépendants d'Office.

La politique d'autoriser une allocation de mémoire même si la mémoire n'est pas immédiatement disponible n'est pas aussi bizarre que cela puisse paraître. Linux fait la même chose même maintenant. Cette politique permet souvent aux choses de fonctionner sans problème qui auraient autrement un problème, bien que très parfois la politique se retourne contre et le noyau Linux doit commencer à tuer les processus pour libérer de la mémoire en conséquence. La raison pour laquelle je le signale est que, pour autant que je sache, il y a peut-être une raison étrange mais réelle à l'importante allocation au départ. Cela semble invraisemblable, mais la politique d'autoriser les allocations lorsque la mémoire n'est pas immédiatement disponible.

D'ailleurs, le tout pourrait même être un mythe. Certainement d'anciens employés bien connus de Microsoft ont publié des articles de blog décrivant les mesures extrêmes que Microsoft utilisait (et peut-être encore) pour s'assurer que les anciennes applications, y compris les applications tierces, continuent de fonctionner sur les versions DOS et Windows ultérieures - bien que c'est une chose légèrement différente, bien sûr.

18
Steve314

Il y a quelque temps (comme 5-6 ans AFAIR), ils ont essayé de rendre Linux illégal en jetant de l'argent à SCO procès de la société. Ils envoyaient des menaces légales et essayaient de poursuivre les utilisateurs de linux, faisant semblant de posséder Il a fallu environ 2 ans avant de finalement reconnaître qu'ils n'étaient pas en mesure de pointer du code "volé", alors ils ont opté pour un truc sympa appelé brevets logiciels, puis ils ont dit que leur "propriété intellectuelle" avait été volée.

Comme vous le savez peut-être, la propriété intellectuelle est une connerie, pas une chose réelle, il est donc facile de dire que quelqu'un vous l'a volée ... quand vous ne savez même pas ce que c'est. "J'utilise des arrière-plans rouges pour mon bureau - vous avez volé ma propriété intellectuelle".

La réputation de SCO devient si mauvaise qu'ils ont fait faillite et je suppose que celui-ci, à côté de beaucoup d'autres, suffit à détester Microsoft pour avoir soutenu financièrement cette connerie pour saper la réputation de Linux.

Nous pouvons ajouter quelques citations de Ballmer mentalement retardées à l'équation: - "L'Open Source est un cancer"
- "Open Sourse n'est pas gratuit, enfin les titulaires de brevets viendront et vous devrez payer la facture"
- "L'Open Source c'est le communisme" (je pense que c'était Bill Gates)

Mais, au final, MS est 100 fois plus convivial que par exemple. Pomme. Apple a rendu illégal pour leurs programmeurs d'utiliser les outils qu'ils veulent (par exemple, des compilateurs croisés ou flash) ... traiter de détruire tout codec vidéo gratuit (car ils possèdent toute la propriété intellectuelle, bla bla bla) ... donc au moins MS est sain d'esprit dans cette affaire (ne pas traiter leurs programmeurs et utilisateurs comme des esclaves).

Nous devrions vraiment détester Apple, Microsoft devient beaucoup plus agréable avec le temps. Maintenant Apple essaie de délégaliser la possession d'un cerveau.

Pour terminer avec optimisme. C'est bien que nous, dans l'Union européenne, n'ayons aucun brevet de logiciel de tri ou connerie de propriété intellectuelle en cours. Donc Apple peut pour l'instant se f ** eux-mêmes ... et harceler les Américains uniquement. Même l'accord sur les conditions de service (TOS) pour les utilisateurs finaux privés a été jugé illégal par le tribunal allemand (et la décision de plusieurs autres pays a suivi), donc dans l'UE, cela signifie juste RIEN.

18
Slawek

Comme Paulo Scardine l'a souligné, Gates a commencé hostile à la communauté de l'informatique de loisir, et il n'est pas clair qu'il ait jamais changé cela.

Microsoft a utilisé des tactiques commerciales agressives et souvent illégales pour se positionner et vend principalement aux entreprises plutôt qu'aux particuliers. Microsoft est actuellement un monopole dans le domaine des systèmes d'exploitation et des logiciels de bureau, et il est difficile d'obtenir un ordinateur sans un peu d'argent pour Microsoft. C'est exactement le genre de chose qui a poussé beaucoup de gens à détester IBM lorsqu'ils étaient dans une position similaire.

Les documents d'Halloween de 1998 montraient que Microsoft était activement hostile à la communauté des logiciels libres/open source.

Microsoft est généralement considéré (je ne l'ai pas vérifié moi-même) comme le moteur financier du procès SCO qui a tenté de détruire Linux. Le procès était mal avisé (SCO n'a même pas détiennent les droits d’auteur qu’ils prétendaient essayer de faire respecter) et ont détruit la société, mais cela ne semble avoir arrêté personne.

Microsoft était à l'origine du scandale de la normalisation OOXML, qui a détruit beaucoup de confiance dans l'ISO et a nui à leur capacité à faire avancer les choses. (Cela impliquait que Microsoft accélère une mauvaise norme en faisant intervenir les partenaires MS dans le processus de normalisation pour pousser spécifiquement la normalisation OOXML, en ignorant les objections et en laissant les organismes de normalisation sans quorum lorsque les partenaires MS sont partis.)

Microsoft a allégué, à plusieurs reprises, que Linux avait violé des brevets MS, sans jamais dire quels brevets ou en fait fournir des preuves. Beaucoup de gens considéraient cela comme un effort pour lancer le FUD sur Linux, faisant de MS un choix légal sûr sous-entendu.

Le procès SCO, la normalisation OOXML et les rumeurs de brevets ont tous eu lieu ces dernières années).

Par conséquent, Microsoft a une forte histoire d'ennemi, y compris des actions assez récentes. La communauté du logiciel libre/open source a une mémoire collective, il faudra donc beaucoup de temps et beaucoup de travail à Microsoft pour perdre sa mauvaise réputation.

12
David Thornley

Les enfants, asseyez-vous, l'oncle Paulo a une belle histoire pour vous.

Bill Gates a été l'un des premiers hommes d'affaires à préconiser la vente de logiciels par lui-même. Avant lui, le logiciel était principalement un ensemble de matériel. Il a commencé ce putain de logiciel en tant qu'industrie de produits.

Le tristement célèbre 'UNE LETTRE OUVERTE AUX HOBBYISTES - Par William Henry Gates III' remonte à 1976 !!! Un jeune (à peine 20 ans), Bill Gates, a écrit cette lettre au légendaire Homebrew Computer Club pour se plaindre qu'Altair BASIC était copié de manière effrénée.

Les commentaires que nous avons reçus des centaines de personnes qui disent utiliser BASIC ont tous été positifs. Cependant, deux choses surprenantes sont évidentes: 1) La plupart de ces "utilisateurs" n'ont jamais acheté BASIC (moins de 10% de tous les propriétaires d'Altair ont acheté BASIC), et 2) Le montant des redevances que nous avons reçues des ventes aux amateurs rend le temps dépensé sur Altair BASIC d'une valeur inférieure à 2 $ de l'heure.

Pourquoi est-ce? Comme la majorité des amateurs doivent le savoir, la plupart d'entre vous volent votre logiciel.

Et, vers la fin:

Le plus directement, la chose que vous faites est le vol.

Donc, la chose remonte avant que Microsoft ne soit connu pour jouer au hardball. Avant l'industrie du logiciel, le logiciel était gratuit, quelque chose fourni avec du matériel pour le rendre utile. Il est venu avec des sources et le fabricant de matériel était content lorsque vous corrigiez ou amélioriez des programmes.

C'est pourquoi les vieux pets comme RMS (et moi-même) méprisent ce type - BTW c'est pourquoi nous avons tout le mouvement du logiciel libre.

9
Paulo Scardine

( http://theoatmeal.com/comics/computers )

Ce qui a vraiment fait bouger les choses, c'est l'affaire Netscape contre Microsoft, qui comprenait des accusations selon lesquelles Microsoft avait délibérément cassé Win98 d'une manière qui avait provoqué le crash de Netscape.

Cette accusation s'est avérée fausse - elle était le résultat de Apple QuickTime ne suivant pas les directives de développement des plugins de Netscape . Le juge a rejeté cette preuve (probablement parce qu'elle ne l'a pas fait Je ne comprends pas), et il est rapidement devenu populaire pour les gouvernements et les organisations de poursuivre Microsoft pour des conneries idiotes, l'UE poursuivant en insistant sur le fait que Microsoft a tué Real Media avec Windows Media Player.

Bien sûr, Netscape est ensuite devenu open source et a été fourchu sous le nom de Mozilla puis Firefox, de sorte que la haine a également augmenté au sein de la communauté open source. Toutes les campagnes de Mozilla n'ont pas aidé non plus.

Le pire de tous ces boucs émissaires et chasse aux sorcières, c'est que cela laisse les gens incroyablement irresponsables, comme quand les gens ont décidé de blâmer un demi-million d'attaques par injection SQL sur SQL Server , plutôt que d'admettre que cette classe particulière de bugs est entièrement la faute de l'utilisateur de la base de données.

Je suis assez critique envers Microsoft moi-même, mais je suis encore plus critique envers les gens qui pensent pouvoir s'en tirer avec n'importe quoi s'ils blâment Microsoft.

De plus, Microsoft déteste particulièrement la communauté open source parce que certaines personnes - y compris Ballmer - ont instillé une fausse dichotomie entre Microsoft et les logiciels libres/gratuits.

9
Rei Miyasaka

La principale cause d'aversion pour moi envers Microsoft est (était) le mépris manifesté envers les normes ouvertes.

Je pense que le premier exemple qui me vient à l'esprit concernant ce problème est Internet Explorer 6. IE6 est tellement bogué qu'il devient rapidement un véritable cauchemar pour développer des sites Web qui le traitent. Le fait de ne pas avoir de normes claires et communes sur lesquelles chaque partie (dans ce cas, les sociétés de navigation) s'accorde ne fait que ralentir le travail des utilisateurs finaux (webdevs) et, dans un sens plus large, progresser dans son ensemble.

Microsoft fait amende honorable et essaie de faire du "bien" avec IE9, il suffit d'attendre IE 6, 7 et 8 pour mourir lentement.

Pendant très longtemps, il était également presque impossible de lire un fichier .doc dans autre chose que Word, empêchant les utilisateurs de changer d'éditeur de texte s'ils le souhaitaient.

Une mauvaise communication concernant Outlook 2010 a également déclenché un tollé sur Twitter, voir ici: http://fixoutlook.org/

Je pense que Microsoft a parcouru beaucoup de terrain pour être plus "ouvert" et plus respectueux des normes, ce qui est une bonne chose. Je prédis que le "nouvel ennemi" sera bientôt Apple :)

Je ne pense pas que Microsoft soit diabolique, maintenant ils sont plus maladroits et sous beaucoup de pression, essayant de faire de leur mieux pour plaire aux développeurs et aux utilisateurs, ce qui n'est pas toujours facile.

8
François Cassin

Avis de non-responsabilité: Je ne suis pas sûr de cette réponse, j'ai essayé de rester objectif et de signaler certains des défauts et problèmes, pas de diatribe à propos de Microsoft. Peut-être que j'ai échoué, si je l'ai fait, je suis désolé.

Je pense qu'une partie de cela est le fait que Microsoft a un monopole virtuel sur le marché des systèmes d'exploitation, et le défend partiellement de manière agressive ( Get The Facts , n'importe qui?). Ce qui est absolument valable, c'est une entreprise qui a besoin de gagner de l'argent, le problème des monopoles et des monopoles virtuels est que c'est bon pour l'entreprise, mais pas pour le marché et surtout pas bon pour les clients.

Nous n'avons pas de OS-Market vraiment libre pour le moment. Bien sûr, la situation s'est beaucoup améliorée au cours des dernières années, mais il existe encore de nombreux problèmes. F.e. le fait que Windows/Office est fourni avec la plupart des systèmes PC, sans possibilité d'obtenir un système sans système d'exploitation (ou un système d'exploitation complètement pré-installé ou au moins un support d'installation). Ou que la plupart des écoles enseignent aux enfants que Windows est pseudonyme de PC et Microsoft Office est tout ce dont vous aurez besoin (ce qui est le plus gros problème à mes yeux).

Le problème suivant est que Microsoft ne peut pas vraiment être ouvert et compatible avec le reste du monde, car cela détruirait leur modèle commercial. Windows est une plateforme fermée, au moment où tout est compatible et ouvert, c'est le moment où vous n'avez pas besoin de Windows. F.e. Office Open XML Standard , qui a tellement défauts et dans le processus de normalisation que beaucoup appellent cela une violation de l'ISO.

Au final, Microsoft est une entreprise capitaliste avec un monopole virtuel, c'est absolument valable ... mais cela ne veut pas dire que c'est bon pour nous. Et beaucoup de gens pensent de cette façon, surtout s'ils ont vu d'autres possibilités.

5
Bobby

Ce n'est pas la raison principale, mais cela n'aide pas: Microsoft a été accusé de astroturfing . Je ne l'ai jamais vu prouvé, mais j'avais l'habitude de me cacher sur les forums Linux, et de temps en temps je voyais des articles affirmant que Linux se bloque régulièrement et est difficile à maintenir. Les messages proviendraient de personnes prétendant être des professionnels de l'informatique chevronnés, mais il y aurait toujours quelque chose de très basique qu'ils ne savaient pas, ou ils diraient quelque chose indiquant que leur connaissance de Linux avait des années de retard.

Je réserve mon jugement quant à savoir si Microsoft était ou non derrière les messages, mais comme je l'ai dit ci-dessus, je suis sûr que l'accusation n'a pas aidé les choses.

3
Larry Coleman

Quand je parle de Microsoft à des gens qui ne connaissent pas trop l'informatique, je remarque qu'ils à tort pensent que:

  • Microsoft est un concurrent puissant de l'Open Source, tandis que d'autres entreprises ne sont pas, ou pas si fortes,
  • Microsoft oblige tout le monde à utiliser Windows malgré les solutions Open Source en installant son système d'exploitation sur chaque ordinateur vendu,
  • Microsoft n'encourage ni l'Open Source, ni les produits gratuits.

Après tout, la plupart des gens ne se soucient pas de savoir quelles sont les restrictions de Microsoft par rapport à Apple ou d'autres logiciels de sociétés: pour eux, ils sont tous propriétaires, donc restrictifs dans le sens où vous ne pouvez pas téléchargez ou partagez légalement le logiciel.

La plupart des gens ne savent pas non plus que Microsoft est fortement impliqué dans les produits Open Source et, plus encore, dans les produits gratuits, qui ont une licence moins restrictive que la plupart des logiciels Open Source (pour ces personnes, c'est une bonne idée de les inviter à visiter CodePlex).

Enfin, je pense que les critiques contre Microsoft sont plus fortes que contre les autres sociétés simplement en raison de la position dominante de Microsoft. Les personnes utilisant probablement Apple produits auront les mêmes arguments contre Apple en parlant d'Open Source).

3
Arseni Mourzenko

Il a des raisons historiques. Microsoft était auparavant très actif contre (et parfois de manière injuste) contre ses concurrents. Cela inclut également l'Open Source. Les documents d'Halloween en sont un exemple. Microsoft a également mené une campagne agressive contre OSS. Cela comprenait également certaines revendications de brevet, qui ont conduit au contrat entre Novell (Suse) et Microsoft. Ce contrat a finalement fait de Microsoft l'un des plus grands distributeurs Linux.

Récemment, Microsoft a changé sa stratégie. L'entreprise n'agite plus contre l'OSS. Il produit même des logiciels Open Source. Les actions des pommes et des oracles dans le passé récent les rendent actuellement beaucoup plus "malfaisantes" que Microsoft. Mais certaines personnes sont conservatrices, ce qui inclut également leurs ennemis choisis.

J'ajouterais que Microsoft avait construit sa mauvaise réputation non seulement avec les OSS-folk. Les amateurs d'OS/2, les utilisateurs de Netscape ou les programmeurs Java ont également des raisons de détester Microsoft.

3
Mnementh

La raison principale est que les grandes entreprises sont réputées pour breveter tout ce qu'elles peuvent et exclure les autres de l'industrie. Si j'ai inventé quelque chose, je voudrais en profiter aussi, mais les grandes entreprises le prennent à un niveau différent, essayant de breveter des idées génériques et des mots génériques de marque. C'est ce qu'on appelle la recherche de rente économique. C'est une pratique très corrompue que le congrès n'a pas eu de chance d'arrêter. C'est contre-innovant. Les gens open source ont tendance à penser à l'innovation plus qu'à l'argent.

Gardez à l'esprit, SO est une source fermée et basée sur le profit. La différence est qu'ils créent des choses de valeur et demandent peu en retour (revenus publicitaires). Il existe même des clones de SO là-bas (pour Django, PHP, etc.), mais SO ne poursuit pas leurs créateurs. Microsoft et Apple poursuivent le la concurrence et la mise à mort de leurs produits, tout en fournissant à peine plus qu'un message marketing coûteux en retour.

3
orokusaki

Je ne peux pas parler spécifiquement de l'open source, mais je sais qu'au moins pendant un certain temps, Microsoft a rendu la programmation multiplateforme plus difficile que nécessaire. J'ai passé une bonne partie du code des années 90 à écrire sur plusieurs plates-formes (différentes versions d'Unix, Linux, Windows et parfois MacOS), et il semblait toujours que Windows était le long pôle de la tente. Microsoft a rendu le développement relativement facile pour Windows, mais si vous vouliez que votre code s'appuie sur une autre plate-forme, vous deviez passer par un certain nombre de cercles. En comparaison, MacOS classique ne jetait nulle part près de le nombre d'obstacles sur votre chemin que Windows, bien que travailler avec MPW vous oblige parfois à remettre en question votre choix de carrière.

3
John Bode

J'étais un utilisateur et un développeur presque exclusif des plates-formes Microsoft jusqu'à ce que Microsoft rejoigne le Trusted Computing Group et a commencé à montrer que moi, la personne qui avait acheté leurs produits, n'était pas ce qui les intéressait ; qu'au lieu de cela, ils plairaient aux entreprises de médias, et autres, à mes frais. J'ai abandonné mon abonnement MSDN Enterprise (j'ai payé un sou pour ça!), J'ai cessé d'utiliser les produits Microsoft un par un, à commencer par Windows, car j'ai trouvé des alternatives F/OSS jusqu'à présent, mon ordinateur est à 99,44% non contaminé par quoi que ce soit par Microsoft.

Je ne peux pas parler pour les développeurs open source (parce que je suis à peine admissible comme un), mais je peux dire que pour mon propre choix, je l'ai fait parce que j'en avais marre que Microsoft prenne mon argent d'une main et me prive de ma capacité à utiliser le ordinateur que j'ai payé avec l'autre.

Je ne suis pas un F/OSSer engagé. Je n'accepte pas les versions enragées de la philosophie F/OSS (ou plutôt l'attitude), donc j'utiliserai un logiciel commercial à condition que les critères suivants soient remplis:

  • Il n'y a pas d'alternative F/OSS viable.
  • Je peux me le permettre (évidemment!).
  • Il n'est pas fabriqué par Microsoft.
2

Une raison de plus:
(Je pense que ce n'est pas encore mentionné dans les nombreuses réponses existantes - corrigez-moi si c'est le cas et j'ai trop lu it)

Microsoft a l'habitude de sélectionner des projets open source existants et réussis, d'en créer un clone de source fermée et de l'intégrer dans Visual Studio.

Quelques exemples:

La plupart du temps, les alternatives créées par Microsoft étaient considérées comme inférieures par la communauté - au moins par la communauté de l'outil qu'ils ont cloné, et parfois même par l'ensemble de la communauté .NET.
Et certains ont généré beaucoup de chaleur - pensez au Entity Framework Vote of No Confidence .

En attendant, ils ont en partie changé d'avis et ont fait des choses comme officiellementexpédition jQuery avec Visual Studio. Aujourd'hui, nous y sommes habitués, mais en 2008, ce fut un changement radical.

Mais après cela, ils ont toujours créé des outils qui faisaient la même chose que les projets OSS déjà existants, par exemple:

... ce qui fait que beaucoup de personnes impliquées dans l'open source détestent toujours Microsoft.

1
Christian Specht

Ce n'est pas que les gens ou pour l'amour de la question, les geeks, détestent Microsoft. Lorsque les gens se tournent vers l'open source, au départ, il y a toujours le sentiment de l'open source à l'esprit. Dans ces sentiments, ils se contentent de toutes les mauvaises actions de Microsoft dans leur passé et finissent par le détester. Mais, avec le temps et le travail, ils réalisent à nouveau que ce n'était pas exactement leur nature non impliquée, c'était plutôt leur inclination dans leur phase initiale. Moi aussi, j'ai commencé à détester la SEP au début de mon penchant pour l'open-source, mais avec le temps, cela s'est estompé.

0
Harsh